Les 5 grands principes

Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que les choses sont difficiles. Sénèque

Sans délaisser les connaissances, l’école se centre davantage sur le développement de la personne. Développer chez l’enfant la créativité, la passion, la curiosité, la sociabilité et la mise en projet est plus urgent que l’accumulation de connaissances qui ne font pas toujours sens. Pour cela, cinq principes ont été retenus.

champignonUne école intégrée dans la Nature

De nombreuses études attirent notre attention sur les conséquences d’une éducation «hors sol». L’enfant est un être vivant, qui, au contact du vivant, voit se redéployer toute sa créativité, son enthousiasme, et sa conscience d’appartenir à une Nature à respecter.

C’est pourquoi, l’école a choisi un site au centre de la nature afin que l’enfant y soit plus connecté, la redécouvre, la respecte, la protège et la développe par des activités directement liées à la terre (culture d’un potager, semis, mise en place d’un espace « sauvage » (fleurs, mauvaises herbes), poterie, mise en place d’un jardin des senteurs (fleurs mais aussi plantes aromatiques), création d’un hôtel à insecte, poulailler extérieur …)

champignonUne école respectueuse de la personne

Par la pédagogie employée et son organisation spécifique, l’école entend :

  • Respecter le rythme de l’enfant car les enseignants, toujours présents, aident l’enfant à conquérir son autonomie en lui permettant de choisir librement son travail et d’exploiter ses capacités à son rythme.
  • Permettre aux enfants de se responsabiliser dès le plus jeune âge en mettant en place une organisation qui incite les enfants à s’exprimer, créer, partager et cheminer vers leurs propres centres d’intérêts.
  • Equilibrer le travail « intellectuel » et le travail manuel en proposant aux enfants d’expérimenter ce qu’ils apprennent et de sortir du “tout théorique”. En effet, il est essentiel  pour le développement de l’enfant que l’instruction par l’esprit ne soit pas exclusive. Les apprentissages devront ainsi, chaque fois que cela est possible, s’intégrer dans un projet concret.

« La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information. » Einstein

champignonUne école développant la coopération et la créativité

Les élèves ne sont pas regroupés par année de naissance mais par tranche d’âge. Cette organisation a pour but de favoriser la coopération dans le groupe en amenant les enfants à s’entraider. Cela crée un environnement où les élèves sont acteurs de leurs apprentissages et apprennent à travailler avec d’autres dans un esprit de solidarité et non de compétitivité.

Les plus jeunes bénéficient de l’expérience des plus grands et les grands doivent rester attentifs aux besoins et aux demandes des plus jeunes.

Les apprentissages se font sans note pour que les enfants ne se comparent pas et évoluent sans pression dans leur développement.

Par ailleurs, la variété des activités proposées au cours de la journée et de la semaine a pour objectif de permettre aux enfants de développer toutes leurs intelligences afin qu’ils exploitent au mieux leurs capacités créatives et développent leurs talents innés. Le rationalisme qui pèse sur notre système culturel nous coupe souvent de notre intuition, de notre créativité. Utiliser notre cerveau gauche et notre cerveau droit de manière plus équilibrée, nous permet d’élargir notre champ de connaissances et de connexion à la vie.

champignonUne école ouverte sur le monde

Il s’agit d’ouvrir l’école au monde qui l’entoure car c’est dans ce milieu que les enfants vont vivre et doivent prendre leurs repères tout en étant guidés avec bienveillance et dans la sécurité la plus grande.

Ainsi, les connaissances sont abordées, autant que faire se peut, dans l’action et au travers de projets concrets et motivants.

Les partenariats avec les Associations et artisans présents sur le territoire permettent, tout en développant le socle commun des connaissances et des compétences, de tisser des relations concrètes avec le monde extérieur.

Les enfants se familiarisent et s’approprient cet environnement dans lequel ils seront amenés à vivre, qu’ils devront développer voire protéger.

champignonUne école qui respecte les directives de l’Éducation Nationale

Si l’école suit une autre philosophie, prend du recul par rapport aux programmes, propose d’autres méthodes, elle poursuit pour autant l’acquisition du socle commun de connaissances et de compétences défini par l’Éducation Nationale.

Ainsi, lorsque l’élève accédera au niveau collège, il ne sera pas en décalage avec les élèves ayant suivi le cursus traditionnel. Par ailleurs, il aura développé des capacités d’adaptation, d’autonomie qui lui permettront de bien s’adapter au changement.